Guelmim: Appel à davantage de participation politique des femmes

Guelmim- Des militants des droits de la femme ont appelé, lors d’un colloque national tenu récemment à Guelmim, à soutenir la participation des femmes à l’action politique et à la gestion des affaires locales.

Cet évènement initié sous le thème « la participation politique des femmes marocaines, réalité, défis et perspectives », a été organisé par l’Association Rimal pour le développement familial à Guelmim, dans le cadre du projet « pour une participation forte et effective des femmes à la vie publique » avec l’appui du Fonds de soutien à l’encouragement de la représentation des femmes relevant du ministère de l’intérieur.

L’Association Rimal pour le développement familial, présidée par la députée Menina Mouden, a lancé en octobre dernier un projet « pour une participation forte et efficace des femmes à la vie publique » dans la région de Guelmim-Oued Noun, qui vise à sensibiliser les bénéficiaires de l’importance de la participation et à renforcer le sens patriotique parmi les bénéficiaires.

Le projet comprend deux axes principaux. Le premier concerne le « renforcement des capacités des femmes dans le domaine de la gestion des affaires locales » à travers des sessions de formation dans toutes les provinces de la région (Guelmim, Sidi Ifni, Assa-Zag et Tan-Tan), tandis que le second porte sur la promotion de l’échange des expériences avec d’autres parties du Royaume.

Dans ce contexte, les femmes participant à ce colloque national ont passé en revue leurs expériences en matière de participation à la gestion de la chose locale, mettant en avant les obstacles et défis les plus importants auxquels les femmes sont confrontées au cours de leur parcours politique et électoral afin de réussir à représenter la population et à accéder aux conseils et institutions élus.

Les participantes à ce colloque ont apprécié les progrès réalisés en faveur des femmes marocaines au cours des dernières décennies, le développement de la qualité de leur représentation dans les conseils élus et l’implication des femmes dans de multiples domaines grâce aux réformes majeures entreprises par l’État pour faciliter la participation des femmes à la vie publique et son approbation de nombreux programmes de lutte contre toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes.

Elles ont appelé les partis politiques à accompagner les réformes et les progrès réalisés pour les femmes en accordant plus d’attention à la participation des femmes et en leur permettant d’assumer les postes de responsabilité.