Guelmim: Une feuille de route pour la relance du tourisme

.-Propos recueillis par Abdallah Lbouchouari-.

Guelmim – Le rythme de réalisation des projets touristiques dans la région de Guelmim-Oued Noun connaîtra une forte impulsion avec la concrétisation de plusieurs chantiers pour un coût de 124 millions de dirhams et la mise en place d’une feuille de route basée sur la promotion des précieux atouts touristiques de la région, a indiqué le délégué régional du Tourisme, Sidi Ahmed Raji Alaoui.

La région, pour la relance du secteur touristique, mise sur ses atouts naturels diversifiés (plages, montagnes, oasis et désert), a indiqué M. Raji Alaoui dans un entretien avec la MAP, ajoutant que cette dynamique sera renforcée davantage par le lancement, avec le soutien du Conseil régional, d’une ligne aérienne entre Guelmim et les îles Canaries.

Les opérateurs touristiques de Guelmim-Oued Noun, comme toutes les autres régions du Royaume, se penchent également sur l’élaboration d’un programme promotionnel visant à mettre en valeur leur destination comme zone sûre au temps de Covid-19 et à créer un produit touristique adapté aux besoins de leurs nouveaux clients, dont 75% seraient des touristes marocains, a-t-il poursuivi.

Le délégué régional du tourisme a relevé que le produit touristique de Guelmim-Oued Noun est basé notamment sur ce qui est rural, mais aussi et surtout sur l’offre balnéaire grâce à une bande côtière s’étendant de Sidi Ifni à Tan-Tan, qui serait un choix préféré pour les familles marocaines en été.

Les acteurs, en partenariat avec l’Office national du tourisme, sont également engagés dans la production d’une campagne promotionnelle dans la presse nationale et internationale et les réseaux sociaux, basée notamment sur l’écotourisme, a-t-il précisé soulignant que les opérateurs commencent à travailler pour un nouveau départ du secteur, en profitant du changement de culture du client après le confinement et qui préfère désormais les espaces ouverts.

M. Raji Alaoui a fait remarquer qu’à côté de ses produits touristiques classiques, la région de Guelmim-Oued Noun entend diversifier son offre pour englober le parachutisme, les sports nautiques, le quad et l’équitation, ajoutant que cette évolution « sera la preuve de notre transition d’une forme de tourisme traditionnel et dense vers un écotourisme qui a pour priorité la préservation de l’environnement ».

Il a noté que grâce à la sagesse de SM le Roi Mohammed VI, le Maroc « a réussi à franchir la première étape de cette crise en toute sécurité et sans couacs », ajoutant que le Maroc est cité actuellement au niveau de l’Union européenne comme l’un des pays sûrs, en raison de la « transparence » que le Royaume a adoptée dans la gestion de l’épidémie et de ses impacts.

Le Maroc a pu donc garder la confiance de ses marchés touristiques traditionnels, de sorte que la saison touristique actuelle serait un peu plus performante par rapport aux destinations concurrentes, a-t-il dit ajoutant que le Comité régional de veille économique a émis plusieurs recommandations en vue d’accompagner les professionnels et créer des produits touristiques compatibles avec les besoins du tourisme interne.