Le cactus résiste aux effets de la cochenille et du Covid-19

.- Par Ahmed El Guermali -.

Guelmim – Le cactus de la région de Guelmim-Oued Noon a bien résisté aux effets de l’insecte cochenille et de la crise sanitaire du nouveau coronavirus (Covid-19), en affichant un chiffre d’affaires de 700 millions de dirhams (MDH) au cours de cette campagne agricole.

Cette performance robuste a été réalisée grâce aux projets et aux moyens financiers fournis par le Plan Maroc Vert (PMV) pour valoriser la filière cactus, ainsi qu’aux efforts consentis par l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) dans la lutte contre la cochenille.

À tout cela s’ajoute la demande croissante, au niveau national et international, pour « l’or vert » de la province de Sidi Ifni, qui est considéré comme l’une des meilleures espèces au Maroc.

Cette bonne réputation s’est reflétée sur la commercialisation des produits extraits du fruit de cette plante à usage médical et cosmétique, en particulier son huile de graine, leur permettant ainsi de gagner plus de terrain sur les marchés national et international.

Selon les données de la Direction régionale de l’Agriculture, la superficie plantée de buissons de cactus est estimée à environ 88.000 hectares, dont la plupart sont situés dans les provinces de Sidi Ifni et Guelmim, où les technologies modernes d’irrigation goutte à goutte et le recours à l’énergie solaire ont contribué à l’amélioration de la production au cours des dernières campagnes agricoles.

Le volume de production au cours de cette campagne a atteint environ 500.000 tonnes, dont une part importante est destinée à la commercialisation à l’échelle nationale, avec un chiffre d’affaires de 700 MDH.

Outre les techniques d’irrigation goutte à goutte et l’énergie solaire, un autre facteur important a contribué à promouvoir le rendement du cactus à travers la réalisation de voies routières sur 280 km, dont 256 km à Sidi Ifni, dans les communes rurales où les fruits sont plantés.

Le cactus occupe une place de choix dans la zone d’Ait Baâmran comme source de revenus pour un grand nombre de la population locale, a déclaré à la MAP le directeur provincial de l’Agriculture de Sidi Ifni, Hassan Farran.

Il a précisé que la superficie totale de cactus à Sidi Ifni s’étend à environ 51.000 hectares, avec une production annuelle de 290.000 tonnes, dont environ 150.000 tonnes destinées au marché national, ajoutant que le chiffre d’affaires annuel s’est élevé à environ 480 millions de dirhams.

M. Farran a aussi rappelé les efforts consentis par le ministère de l’Agriculture dans le cadre du PMV au niveau régional, à travers plusieurs opérations de promotion des cactus, outre la réalisation et l’équipement de sept unités de culture du cactus dans la région et une unité de conditionnement d’une capacité de 20 tonnes par jour.

S’y ajoute la réalisation d’un projet technologique visant la création de fermes modèles dans le cadre du programme de coopération suisse en partenariat avec la direction régionale de l’agriculture, la chambre régionale d’agriculture, l’office de conseil agricole, l’ONSSA et l’Institut national de la recherche agricole.

Ce type de projets a pour objectif d’encourager les agriculteurs à utiliser les technologies modernes pour faire progresser le secteur, ainsi que de donner un coup d’accélérateur à la lutte contre la cochenille.