Le CRI de Guelmim-Oued Noun approuve son budget pour 2022

Guelmim – Le conseil d’administration du Centre régional d’investissement (CRI) de Guelmim-Oued Noun a approuvé, mardi, le projet de budget pour l’année 2022, estimé à 14 millions de dirhams (MDH) pour l’exploitation et 5,81 MDH consacrés à l’investissement.

Au cours de cette réunion, présidée par le wali de la région Guelmim-Oued Noun, gouverneur de la province de Guelmim, Mohamed Najem Abhay, le conseil d’administration a également approuvé le programme d’action pour 2022.

S’exprimant à cette occasion, le wali a indiqué que le bilan provisoire du CRI, jusqu’à fin octobre, s’est caractérisé par l’accompagnement de nombreux investisseurs marocains et étrangers, notamment dans de nouveaux projets d’investissement qui concernent le domaine des énergies renouvelables éoliennes et solaires.

M. Abhay a cité le projet d’ammoniac et d’hydrogène vert de la société H1M, avec une enveloppe budgétaire pouvant atteindre 16,35 milliards de dollars, en plus d’un projet de production et d’exportation de l’énergie verte de l’entreprise (Xlinks) pour un coût pouvant aller jusqu’à 20 milliards de dollars. S’y ajoutent deux projets de production d’énergie éolienne électrique déposés par la société française (Total EREN), a-t-il dit.

Le wali a en outre mis en avant les efforts déployés pour encourager les investissements dans la région, notant que la Commission régionale unifiée pour l’investissement a tenu une trentaine de réunions et étudié plusieurs dossiers d’investissement.

Il s’agit de 30 projets avec un montant d’investissement dépassant 1,39 MMDH pouvant créer environ 1.791 postes d’emploi, a-t-il précisé, citant la mobilisation d’un foncier de 60 hectares pour la réalisation d’une zone d’activités économiques à El Ouatia (province de Tan-Tan).

Le wali a également indiqué qu’un résultat « honorable » a été enregistré au cours de la même période en ce qui concerne l’accompagnement du programme intégré d’appui et de financement des entreprises « Intilaka », rappelant l’organisation d’une caravane visant à présenter les offres de financement proposé par cette initiative.

D’après M. Abhay, l’action du pôle de relance économique et d’offre territoriale s’est aussi concentrée sur l’élaboration d’une feuille de route autour de deux axes. Le premier est de créer un cadre d’intelligence et de vigilance territoriales à travers la collecte, la mise à disposition et l’unification des données à caractère économique pour les mettre à disposition des acteurs économiques, tandis que le deuxième axe porte sur l’organisation de nombreux séminaires en ligne « By CRI GON » dans le but de donner une forte impulsion au marketing territorial et de faire connaitre les opportunités d’investissements dans la région.

De son côté, la présidente du conseil régional Guelmim-Oued Noun, Mbarka Bouaida, a évoqué le contrat-programme entre l’Etat et la Région (plus de 5 MMDH), qui a été approuvé par le conseil en juillet dernier.

Elle a rappelé que ce contrat-programme comprend 37 projets, qui sont des projets économiques « par excellence », visant à dynamiser l’économie locale, créer de l’emploi et renforcer les infrastructures de la région.

Pour sa part, le directeur du CRI, Mourad Kayna, a fait un exposé sur les principaux axes sur lesquels le centre travaillera au cours de l’année à venir, en plus du programme d’action et du budget prévisionnel de 2022.