Nohaila Ayouch, l’oratrice anglophone qui croit en ses rêves

Guelmim – « Fixez-vous un objectif dans votre vie et battez-vous pour l’atteindre. Vos rêves sont votre vie. Si la patience vous trahit, ne désespérez pas et ne changez pas de destination, mais réessayez. » Ces en ces mots que Nohaila Ayouch, une lycéenne de la ville de Guelmim, résume en langue anglaise courante sa vision du monde devant ses camarades et un jury d’une compétition locale d’art oratoire.

Avec beaucoup de détermination, d’espoir et surtout d’enthousiasme, Nohaila se classe toujours dans le top 3 lors des épreuves de prise de parole en langue anglaise organisées dans le cadre du programme de Leaders d’excellence à Guelmim, ou encore dans des concours similaires tenus aux niveaux provincial et régional.

« Mes premiers pas dans ce domaine ont commencé par une participation à un concours sur l’art oratoire en anglais. La première fois que j’ai participé à la phase éliminatoire, je n’ai pas réussi et c’était une incitation à faire plus pour me qualifier, ce qui a été réalisé un an plus tard », a raconté à la MAP cette élève des sciences mathématiques (option française).

« L’an dernier, j’ai décroché la première place, alors que cette année j’ai été qualifiée pour la phase finale de la compétition », a-t-elle ajouté, avant de rappeler que le « Public Speaking » nécessite le respect de plusieurs conditions.

Il s’agit de « la bonne organisation du discours que vous souhaitez prononcer devant le public, en assurant un contact visuel avec l’audience et en utilisant des signaux manuels et un langage corporel, car le sujet devrait être intéressant non seulement pour le public mais aussi pour le jury! », a-t-elle expliqué sur un ton solennel.

Dans les allocutions prononcées par cette fille âgée de 17 ans en concours d’art oratoire, elle a évoqué divers sujets liés dans leur ensemble au développement personnel, à la diffusion de l’énergie positive et à l’optimisme.

C’est son professeur d’anglais Ayoub El Idrissi qui a découvert ses talents oratoires et son engouement pour le savoir. « Nohaila était toujours une élève brillante dès sa première année du lycée et je l’ai encouragé à développer ses compétences dans l’éloquence », a lancé ce responsable du programme Leaders d’excellence.

Ce programme linguistique incite les élèves à renforcer leurs aptitudes en langue anglaise et à promouvoir l’esprit de leadership en vue de préparer une génération de jeunes leaders.

Parmi les activités inscrites dans ce programme, M. El Idrissi a cité l’épreuve de prise de parole en public, une compétition internationale bien connue que cet enseignant a essayé de lui donner une dimension locale, à travers l’encadrement de dix élèves, dont Nouhaila.

« Grâce à ce programme, nous permettons aux élèves d’acquérir des compétences générales (soft skills) », a-t-il noté, ajoutant que Nohaila s’est imposée dans les différentes activités organisées avec son intelligence et sa grande capacité d’apprentissage.