Sidi Ifni : des débarquements de pêche de plus de 202 MDH durant les onze premiers mois de 2021

Sidi Ifni – L’Office national des pêches (ONP) au niveau de la circonscription maritime de Sidi Ifni a enregistré au 30 novembre 2021 une importante activité de débarquements des produits de la mer qui s’est chiffrée à plus de 48.157 tonnes, pour une valeur commerciale de plus de 202,31 millions DH.

Il s’agit d’une augmentation significative en volume de 31% et en valeur de 35% par rapport à la même période en 2020, et de 17% sur un an de la valeur financière des transactions commerciales (173,42 MDH l’an dernier), et une hausse de 8% en termes de volume (44.461 tonnes en 2020).

A la fin du mois écoulé, les volumes et les valeurs des transactions commerciales des céphalopodes, des crustacés, des coquillages et du poisson pélagique ont enregistrés respectivement des augmentations de 31% et 56%, 35% et 40%, 67% et 67%, 8% et 7%.

Quant au poisson blanc, le volume (960 tonnes en 2021 contre 1180 tonnes en 2020) et la valeur (30 MDH en 2021, contre 32 MDH en 2020) ont enregistré une diminution de 23% et 8% tenant compte que les pêcheurs ciblaient les céphalopodes et spécialement le poulpe, a précisé, dans une déclaration à la MAP, le délégué régional de l’ONP à Sidi Ifni, Khalid Staifa.

Selon lui, le prix du poulpe a ainsi connu une valorisation de 50% cette année.

A cela, s’ajoute le fait que les débarquements des poissons pélagiques ont connu une augmentation importante au cours des six premiers mois de l’année, enregistrant pour la période analysée un volume de 46.000 tonnes et une valeur de 127 MDH.

En effet, ces chiffres marquent « un record » au niveau du port de Sidi Ifni, qui a enregistré depuis 2017 une augmentation progressive d’année en année en termes de volume et de valeurs des débarquements, a fait valoir M. Staifa.

Ces performances s’expliquent par plusieurs facteurs, notamment l’aménagement et la mise à niveau de la halle aux poissons du port de Sidi Ifni, qui répond aux « meilleurs standards sanitaires, accueille aujourd’hui, dans des conditions d’hygiène et de sécurité sanitaire, un volume plus important des produits de la pêche et permet la célérité de déroulement des opérations de commercialisation et par conséquent assure la valorisation et le maintien de la qualité des produits », a expliqué le délégué régional de l’ONP.

Cette performance, inégalée auparavant, est aussi le résultat de l’amélioration en continue du processus de commercialisation, et de la mise en œuvre de la bancarisation des flux financiers au niveau des centres de profits relevant de la délégation régionale, avec comme finalité de garantir la fluidité des opérations financières et la rationalisation de la gestion du temps en faveur de l’ensemble des intervenants du secteur, a relevé M. Staifa.

A ce propos, il a également mis en avant les efforts déployés par la délégation des pêches maritimes dans le cadre de la lutte contre la pêche illégale, non déclarée et non réglementée (INN), l’engagement des pêcheurs à déclarer l’ensemble des produits de la mer, et le rôle important que jouent les mareyeurs dans la valorisation.

Le port de Sidi Ifni contribue au niveau national à 2,5% en nombre de transactions d’activités portuaires, et 3,4% en termes de volume de quantités débarquées de poissons.

La flotte de pêche active dans le port s’élève à 553 unités actives, réparties entre 421 unités liées à la pêche artisanale (1.263 salariés) et 132 unités liées à la pêche côtière (2.640).

Le nombre d’emplois permanents et saisonniers dans le port de Sidi Ifni atteint 311 emplois, dont 223 dans les halles aux poissons de la circonscription maritime de Sidi Ifni, 66 dans les unités de production de poisson mariné et salé, en plus de 13 dans les ateliers mécaniques.